Vibration Divine

http://www.energieson.com/2016/04/vibration-divine-2/

Dans le Développement de la Personne que je propose, j’ai différentes approches thérapeutiques mais le roi en est le SON :  bols tibétains, cristal, gongs, petites cymbales  …….

Je vais vous conter ce qui m’a demandé 7 ans pour découvrir ce qu’était un « certain rythme » sur lequel je ne savais pas mettre de nom et surtout pas d’explication.
(le processus que je décris ci-dessous se met très rarement en place en 2 ou 3 séances – 3 séances représentant le temps nécessaire pour décider si ce type d’accompagnement vous convient ou pas – après, comme dans toute démarche thérapeutique, il est nécessaire d’évaluer ensemble votre demande et la réponse à y apporter). 

 

Cette année, cela fait 20 ans, très exactement, que j’avais remarqué ceci :

lors de séances régulières, au bout d’un certain temps, variable suivant chacun, je « voyais courir » sur le corps étendu de la personne une vibration et je percevais un mouvement du support sur lequel elle était étendue, toujours dans le sens longitudinal. Mouvement qui avait le même rythme pour tous, un peu comme un rythme universel. Il pouvait avoir une telle intensité que,  parfois, je devais reculer un peu, sinon une vague nausée pouvait me gagner. Je ne savais absolument pas ce qu’était ce rythme.

J’ai cherché.

Dans les ouvrages mais aussi partout où je supposais pouvoir trouver une réponse.
Entre autres, auprès des personnes travaillant sur des plans analogues au mien. Et aussi, en ostéopathie. Je revenais déçue à chaque fois, car je revenais sans compréhension ni explication.
Je savais cependant que ce que je sentais, ce que je voyais (l’ énergie « courir » sur le corps) avait du sens.

Mais quel sens  ?

J’ai continué à observer et me suis rendue compte que dès que ce rythme était apparu chez une personne, des pans de sa vie,  commençaient à se réorganiser comme si cela obéissait à un ordonnancement profond et  juste (dans le sens de justesse) pour elle. La difficulté pour laquelle elle était venue se résolvait. Mais cela ne voulait pas dire que toutes les difficultés de sa vie étaient aplanies sur tous les plans et dans tous les espaces. Elles l’étaient, au niveau de conscience dans lequel elle se trouvait.
Parallèlement, les SONS sonnaient autrement, une mélodie différente,  plus constante et harmonieuse.
J’observais aussi que, pour que cela se produise, il fallait que le rythme tienne d’une séance à l’autre, dans une intensité stable pendant un certain temps. Cela pouvait mettre des mois ou des semaines. Cela restait assez mystérieux pour moi.

Il y aussi ceux, peu nombreux, qui arrivaient avec un « rythme sauvage », très intense et dé-rythmé, très irrégulier et asymétrique,  assez violent : le rythme, pour  guérir des pans de vie doit être harmonieux, régulier et symétrique – tête /pieds – devant / dos – droite / gauche et il doit être UN.
Pour ceux-là, il fallait  aider à le calmer,le ré organiser, le gérer . Il ne dépendait pas du rôle ou du niveau social des personnes concernées ni de leur âge.
En fait, j’ai découvert après qu’ il est en lien avec leur Etre profond.

J’ai continué d’observer et de chercher. Tout en suivant mon propre chemin et en vivant nombre d’expériences.
J’ai d’abord cru que cette vibration rythmée était en résonance avec la fréquence vibratoire de la Terre, notre berceau d’incarnation : hypothèse d’une harmonisation profonde avec notre mère la Terre  aidant à résoudre les difficultés à un niveau au-delà du mental , sur un plan supra conscient.

Ce rythme apparaissait soudain, spontanément, sans aucun contact de ma part ni induction. Continuant ma propre évolution, j’ai eu l’intuition (confirmée par la suite) que c’était en fait le rythme de la cellule divine à l’intérieur de nous. Une connexion avec notre Etre Divin manifestée de cette façon.
Au moment où  je vois cette vibration,  à ce moment précis,  la personne est en contact avec son Etre de Lumière, sur un autre plan de conscience – Elle ramène dans son corps et dans sa vie, cette Lumière, cette Essence d’elle-même, qui lui fait trouver les solutions dont elle a besoin.  Généralement, elle ne mémorise pas intellectuellement ce qui se passe. Mais elle revient de cette Conscience élargie avec un sentiment de plénitude et de paix incommensurables.

Elle est entrée en contact avec son Etre. Quand ce rythme (que beaucoup d’entre vous m’entendent mentionner à la fin d’une séance)  vous habite, que cette pulsation divine vous fait vibrer des pieds à la tête, alors, vous Etes VOUS. C’est pour cela, que de manière générale, vous repartez en harmonie, apaisé et dynamisé à la fois. Vous Vous Etes retrouvé. Vous avez vécu un court instant d’éternité.

Beaucoup expriment cela en disant : »je ne sais pas où je suis allée, mais j’y étais bien. Je n’avais pas vraiment envie de m’éveiller. Je dis « m’éveiller » et cependant je n’ai pas l’impression d’avoir dormi. « .

Et c’est vrai : vous n’avez pas dormi. Vous vous êtes simplement mis à l’écoute de votre Divinité Intérieure, de ce que votre âme vous chuchote, des chants des Anges qui vous accompagnent depuis toujours et que vous n’entendez pas. Chaque cellule porte le message Divin.

Quand vous êtes reliés à votre Etre vrai, votre Etre de Lumière, vous commencez seulement à jouer votre vraie partition dans cette vie, et vous pouvez accueillir la joie et la réussite sur tous les plans.
Mais la partie n’est pas gagnée pour autant. C’est un point de départ. Car se maintenir à cette fréquence vibratoire demande une vigilance permanente. Et c’est difficile !

Mais le simple fait de savoir que cela existe, de l’avoir vécu et de le vivre par moments,  permet d’entretenir une motivation, un désir de se développer toujours plus, afin de vivre sur cette Terre ce pourquoi nous sommes créés : santé, joie, abondance et AMOUR.

Le maître mot est là : AMOUR.

Certains disent même que l’Amour est l’Essence de l’Univers :
la « substance » qui maintient sa structure
y compris celle de notre corps.

 

Author: sylviane