Bonne Année 2017

http://www.energieson.com/2017/01/bonne-annee-2017/

« …. Moi je me sentais si bien dans toute cette lumière que je découvrais le bonheur de respirer comme si c’était la première fois. C’est comme si j’aspirais un peu de fumée de Dieu à chaque fois. J’aurais voulu partir en fumée, moi aussi, pour être encore plus légère, et puis faire partie de l’air qu’on respire. Ça serait bien si je pouvais m’évaporer, pfft!… comme ça, dans l’infini …Je ma’amuserais comme Monsieur Saint Esprit : je serais partout et nulle part et personne ne le saurait – rien que Dieu. Je prendrais la forme d’un sourire et j’irais me poser sur les lèvres de quelqu’un de très triste. Je prendrais le son d’un rire et j’irais le faire éclater au milieu d’une table d’amis. Je prendrais la saveur d’un baiser, et j’irais me cacher tout au fond du cœur des amoureux. J’irais voir les gens compliqués, je monterais par l’échelle jusqu’au subconscient du troisième étage, et je leur chuchoterais : « profite de la vie ! Elle est trop courte pour la vivre à moitié …. c’est aujourd’hui que tu dois être heureux …. Ici et maintenant ! Carpe Diem ! Carpe Diem … » Et ça leur résonnerait dans la tête, encore et encore. Et moi, je leur déverrouillerais les portes, je les aiderais à délabyrinther pour pas qu’ils s’enferment à l’intérieur d’eux-mêmes, je secouerais le p’tit bonhomme ou la p’tite bonne femme qui dort tout au fond d’eux, je leur apprendrais à oublier les problèmes qu’ils s’inventent, je les obligerais à regarder la lumière pour pas qu’ils restent tout seuls dans le noir, je …

          J’arriverai à leur faire briller les yeux, j’y arriverai !… »

extrait de Jade et les sacrés mystères de la vie – François Garagnon –
ed Monte Cristo – 1991 – p 109/110 – merveilleux petit livre.
 

A vous qui me lisez, j’envoie cet extrait  qui m’a séduite !

Je vous souhaite
De faire briller les yeux de ceux que vous aimez,
que vous rencontrez ou que vous accompagnez !
Quoi que vous fassiez dans la vie.

Et,  pour vous aussi, soyez ce Monsieur Saint Esprit !

Image2-PG-erup

 

Carpe diem (quam minimum credula postero) est une locution latine extraite d’un poème de Horace que l’on traduit en français par : « Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain »,

Author: sylviane