Le Son et ses bienfaits

http://www.energieson.com/2017/09/le-son-et-ses-bienfaits/

Atelier Découverte – Sons de Guérison –
Bols chantants Tibétains

vendredi 22 septembre 2017 – à côté de Rennes – 35

La médecine commence à reconnaître les bienfaits du son pour notre santé.  La thérapie sonore a montré son efficacité aujourd’hui pour apporter une réelle amélioration à des personnes souffrant  tant du stress que d’arthrite ou de maladies cardio vasculaires  entre autres. …. En France, certains hôpitaux
l’ont introduite dans leurs services. Aux USA,  Le Dr Mitchell Gaynor, auteur de Sons de guérison, utilise des bols de cristal en quartz ou des bols tibétains pour aider des patients atteints de cancer à se détendre et à se relaxer, favorisant ainsi un retour vers la santé.  Le Dr Andrew Weil y est un médecin bien connu pour se nombreux écrits et ses enregistrements (encore faut-il comprendre l’anglais !) prônant les facultés d’auto guérison de notre « corps-médecin ».

(suite…)

Le SON

http://www.energieson.com/2017/11/1550/

Au commencement était le son

« Au commencement était le son. Le son démarra toute l’affaire et dans le son réside une puissance formidable. Il ouvre des portes vers d’autres réalités, car avec la production du son, l’énergie peut passer d’un système à l’autre. Lorsque vous employez le son, il est facile de contourner l’esprit logique, changeant de canal de transmission par l’intention et la clarté.
L’ADN  peut se réorganiser et s’exprimer au-delà de la logique par le son ( on parle depuis quelques années beaucoup d’épigénétique  –  ce sont certaines gênes de l’ADN qui vont pouvoir s’exprimer d’une nouvelle façon ou s’exprimer pour la première fois !Et le son permet d’engendrer cela).
Le son, en tant qu’information circulant dans le corps , permet à la matière, de se manifester comme connaissance hors du corps. Vous pouvez entrer dans un état de félicité en vous abandonnant au son. A divers degrés, cette extase prend source dans le sentiment et le savoir que vous n’êtes pas limité et que vous existez comme être infini de lumière.

Le corps « instrument de musique, instrument de VOTRE mélodie »

(suite…)

Des Mélodies qui parlent aux cellules

http://www.energieson.com/2017/11/des-melodies-qui-parlent-aux-cellules/

Mélodie des protéines

J’ai entendu ce matin dans une chronique France Inter (mercredi 15 novembre 2017 – 7 h 15 très exactement) un journaliste rapporter, avec un certain scepticisme (je dois le reconnaître) que la musique aidait les plantes à grandir, à guérir de maladies ou à supporter le manque hydrique  =  la sécheresse. La musique et pas des produits chimiques !  Il donnait l’exemple d’un agriculteur français qui, récemment, avait soigné ainsi ses courgettes, en reprenant les études de Joël Sternheimer .

Beaucoup de rires  autour de lui, comme vous pouvez l’imaginer !
(suite…)

Rapport Énergétique de Mars / Avril 2017

http://www.energieson.com/2017/03/1354/

Chers amis

Je vous propose un article qui résume admirablement ce que nous vivons en ce moment dans cette nouvelle ère qui a commencé en 2012. Tellement bien exprimé !

(suite…)

Bonne Année 2017

http://www.energieson.com/2017/01/bonne-annee-2017/

« …. Moi je me sentais si bien dans toute cette lumière que je découvrais le bonheur de respirer comme si c’était la première fois. C’est comme si j’aspirais un peu de fumée de Dieu à chaque fois. J’aurais voulu partir en fumée, moi aussi, pour être encore plus légère, et puis faire partie de l’air qu’on respire. Ça serait bien si je pouvais m’évaporer, pfft!… comme ça, dans l’infini …Je ma’amuserais comme Monsieur Saint Esprit : je serais partout et nulle part et personne ne le saurait – rien que Dieu. Je prendrais la forme d’un sourire et j’irais me poser sur les lèvres de quelqu’un de très triste. Je prendrais le son d’un rire et j’irais le faire éclater au milieu d’une table d’amis. Je prendrais la saveur d’un baiser, et j’irais me cacher tout au fond du cœur des amoureux. J’irais voir les gens compliqués, je monterais par l’échelle jusqu’au subconscient du troisième étage, et je leur chuchoterais : « profite de la vie ! Elle est trop courte pour la vivre à moitié …. c’est aujourd’hui que tu dois être heureux …. Ici et maintenant ! Carpe Diem ! Carpe Diem … » Et ça leur résonnerait dans la tête, encore et encore. Et moi, je leur déverrouillerais les portes, je les aiderais à délabyrinther pour pas qu’ils s’enferment à l’intérieur d’eux-mêmes, je secouerais le p’tit bonhomme ou la p’tite bonne femme qui dort tout au fond d’eux, je leur apprendrais à oublier les problèmes qu’ils s’inventent, je les obligerais à regarder la lumière pour pas qu’ils restent tout seuls dans le noir, je …

(suite…)