Glande Pinéale 2

Glande Pinéale 2

Glande Pinéale

4 suggestions pour aider à son bon fonctionnement

D’autres éléments sont à prendre en compte pour avoir une glande pinéale en bonne santé et pour préparer un terrain favorable à l’activation de notre glande pinéale.

Des recherches ont permis de se rendre compte que notre pinéale avait tendance à se calcifier.  Cela est du en grande partie aux fluorures (composés chimiques du fluor)  que nous absorbons aussi bien dans l’eau du robinet que dans nos dentifrices. Leur accumulation dans la glande pinéale plus que partout ailleurs, entraine la formation de cristaux de phosphate. Ce qui altérerait son bon fonctionnement tout particulièrement la production de mélatonine avec, bien sur, répercussion sur notre sommeil, notre niveau de stress et notre énergie.
L’exposition au fluor est quasi systématique. Il est plus que probable que nous ayons tous besoin de détoxifier et décalcifier notre glande pinéale.

4 moyens faciles, à notre portée :

  1.  la lumière du soleil, en exposition directe ou indirecte – de préférence à l’extérieur des habitats.
  2. dormir dans l’obscurité la plus complète – ceci permet à la glande /épiphyse ou lande pinéale /  de secréter assez de mélatonine pour avoir un sommeil profond et récupérateur.
    ATTENTION à la lumière bleue des écrans / quels qu’ils soient : TV – ordinateurs – tablettes – smartphones …/ qui trompent la glande pinéale et l’empêche de se mette en mode sommeil.
  3.  méditer – nous reviendrons sur la méditation et ce que cela apporte
  4.  alcaliniser son corps à travers l’alimentation.

Notez que l’acidité d’un aliment ou un aliment acidifiant n’a rien à voir avec le pH réel de la nourriture elle-même. Par exemple, les citrons sont très acides, mais les résidus qu’ils produisent après la digestion et l’assimilation sont très alcalins, donc les citrons sont alcalifiants dans l’organisme. De même, la viande montre un pH alcalin avant la digestion, mais laisse un résidu très acide dans le corps après la digestion, donc la viande est très acidifiante.

Certaines sources considèrent le café comme alcalifiant, mais malgré le fait qu’il contient quelques minéraux et ne renferme pas de protéines, il est acidifiant. C’est un « voleur de calcium » et donc un facteur de risque de l’ostéoporose.

Qu’est ce que le P.R.A.L. ?

Le PRAL (de l’anglais Potential Renal Acid Load) est un indice d’acidité et d’alcalinité des aliments, c’est à dire de leur effet acide ou base sur l’organisme.   Donc, le pouvoir alcalifiant de chaque aliment est calculé par l’indice PRAL (en anglais : POTENTIAL RENAL ACID LOAD) en Français : charge acide rénale potentielle.

Ce sont les minéraux contenus dans les aliments qui déterminent ces caractéristiques : les légumes, par exemple, combinent une bonne teneur en calcium, magnésium, sodium et potassium (minéraux basiques) à une faible teneur en chlore, soufre et phosphore (minéraux acides).

De façon simplifiée, les aliments riches en protéines, tels que les viandes et les fromages, ainsi que les produits céréaliers sont acidifiants. Les deux groupes d’aliments alcalifiants ou basiques sont les fruits et les légumes.

Avoir ces grandes lignes en tête quand vous composez vos menus est déjà largement suffisant.

Enregistrer

Enregistrer