Le SON

Le SON

Au commencement était le son

« Au commencement était le son. Le son démarra toute l’affaire et dans le son réside une puissance formidable. Il ouvre des portes vers d’autres réalités, car avec la production du son, l’énergie peut passer d’un système à l’autre. Lorsque vous employez le son, il est facile de contourner l’esprit logique, changeant de canal de transmission par l’intention et la clarté.
L’ADN  peut se réorganiser et s’exprimer au-delà de la logique par le son ( on parle depuis quelques années beaucoup d’épigénétique  –  ce sont certaines gênes de l’ADN qui vont pouvoir s’exprimer d’une nouvelle façon ou s’exprimer pour la première fois !Et le son permet d’engendrer cela).
Le son, en tant qu’information circulant dans le corps , permet à la matière, de se manifester comme connaissance hors du corps. Vous pouvez entrer dans un état de félicité en vous abandonnant au son. A divers degrés, cette extase prend source dans le sentiment et le savoir que vous n’êtes pas limité et que vous existez comme être infini de lumière.

Le corps « instrument de musique, instrument de VOTRE mélodie »

(suite…)

Des Mélodies qui parlent aux cellules

Des Mélodies qui parlent aux cellules

Mélodie des protéines

J’ai entendu ce matin dans une chronique France Inter (mercredi 15 novembre 2017 – 7 h 15 très exactement) un journaliste rapporter, avec un certain scepticisme (je dois le reconnaître) que la musique aidait les plantes à grandir, à guérir de maladies ou à supporter le manque hydrique  =  la sécheresse. La musique et pas des produits chimiques !  Il donnait l’exemple d’un agriculteur français qui, récemment, avait soigné ainsi ses courgettes, en reprenant les études de Joël Sternheimer .

Beaucoup de rires  autour de lui, comme vous pouvez l’imaginer !

Qui est Joël Sternheimer

Chercheur indépendant et professeur à l’Université de la Recherche . Il a déposé en 1992 « le procédé de régulation épigénétique de la synthèse protéique », une théorie révolutionnaire qui permettrait d’appliquer l’influence de la musique sur des organismes vivants.  Rassurez-vous, je ne vais pas entrer dans les explications scientifiques !

avril 1996

J’ai sous les yeux un dossier  avril 1996 ( eh oui, j’étais déjà plongée dans les Sons et les bienfaits de la musique sur le vivant), s’intitulant « des Mélodies qui parlent aux cellules  –  Les partitions du vivant », publié dans Sciences Frontières.
Dans ce dossier, il relate les expériences qu’il a menées avec Pedro Ferrendiz, en Afrique, notamment pour la musique de protéines anti-sécheresse.
Il fut « mal traité » par la gent scientifique, vous vous en doutez ! et ses recherches passées aux oubliettes !

Aujourd’hui

Le brevet de Joël Sternheimer intitulé « Procédé de régulation épigénétique de la biosynthèse des protéines par résonance d’échelle » (1992) a été délivré en Australie et en Russie.

Olivier Gallet Professeur des Universités
Directeur du laboratoire ERRMECe  étudie, actuellement,  la résistance des petits pois au problème hydrique.

Il convenait également de réaliser une étude sous le contrôle de l’INRA
C’est en cours – dixit le journaliste de ce matin –

Egalement,  Yannick Van Doorne, jeune ingénieur industriel en agriculture tropicale à l’Ecole Supérieure de Gand / Belgique / avec son mémoire de 148 pages dédié à « l’influence de la musique sur les plantes » qui reprend, notamment, les travaux précédemment cités de Joël Sternheimer.
(http://musique-pour-soigner-les-plantes.weebly.com/thegravese-agronomique.html)

Il existe finalement de nombreuses recherches dans ce domaine.

Si vous souhaitez échanger de façon plus approfondie, je reste à votre disposition – je précise toutefois que je relaie des informations scientifiques qui me passionnent et m’ont toujours passionnée, mais n’ai pas d’expérience scientifique personnelle à évoquer !

 

 

 

Son, Vibration et Résonance : une force de guérison

Son, Vibration et Résonance : une force de guérison

Aum3-2013-03-07 19.17.09

« Nous avons chacun
une fréquence vibratoire unique,
notre propre son fondamental
qui exprime notre force vitale et notre nature essentielle …
Nos corps sont comme des instruments de musique
qu’il est nécessaire d’accorder régulièrement » –

Katie Marks

« Le son peut nous amener à des niveaux profonds de notre être, élargir notre conscience et nous mettre en harmonie avec nous-mêmes et avec les rythmes universels.

(suite…)

Le Chameau qui pleure

Musicothérapie dans le désert mongol

Bonjour,

« L’Histoire du chameau qui pleure traite avec simplicité de la fragilité de l’enfance, du sentiment d’abandon qui taraude l’existence, et d’un instinct maternel pas toujours évident, tant chez l’animal que chez l’homme.« 

Ce film documentaire est une pure merveille sur tous les plans,  tant celui des Sons et de la Musique que de ….
(suite…)

VOIR le son et ENTENDRE nos cellules chanter

Depuis maintenant vingt-cinq ans, mon travail est axé sur le soin corps-âme-esprit par le son. Les traditions ont toujours inclus le son dans le développement spirituel à travers la voix et les instruments, dans toutes les civilisations. Pour moi, ce fut une démarche intuitive et passionnée dans le champ du développement de notre Etre.
Aujourd’hui j’ai la joie de partager avec vous des découvertes pionnières qui permettent de voir le son. Des images somptueuses !
(suite…)