Voici le nouvel article d’avril.

Le pouvoir de l’Engagement
Tant que nous ne nous engageons pas, le doute règne
La possibilité de se rétracter demeure
Et l’inefficacité prévaut toujours.

En ce qui concerne tous les actes d’initiative et de créativité,
Il est une vérité élémentaire dont l’ignorance a des incidences innombrables
Et fait avorter des projets splendides.

Dès le moment où l’on s’engage pleinement, la providence se met en marche.
Pour vous aider se mettent en œuvre toutes sortes de choses
Qui, sinon, n’auraient jamais eu lieu.

Tout un enchaînement d’événements, de situations ou de décisions crée
En notre faveur toutes sortes d’incidents imprévus, des rencontres
Et des aides matérielles que nous n’aurions jamais rêvé de rencontrer
Sur notre chemin …

Tout ce que tu peux faire ou rêver de faire, Tu peux l’entreprendre.

L’audace renferme en soi génie, pouvoir et magie.

Goethe

Quelquefois, nous cherchons mille raisons pour justifier le fait que ce que nous créons ou mettons en oeuvre ne fonctionne pas. Bon nombre de ces raisons s’avèrent surement tout à fait valables.
Mais, peut-être, y en a-t-il une, très simple à laquelle nous ne songeons pas forcément.

Quel sens donnons-nous à l’engagement ?
ou
L’engagement a-t-il un sens pour nous ?

Nous sommes nous réellement « engagés » dans ce projet, cette action ? Ou avons-nous seulement en tête l’idée « d’essayer », ce terme qui porte en lui le germe du désistement. Gardons-nous « d’essayer » si, intérieurement, nous savons  déjà, en filigrane, que nous arrêterons.

Je suis plutôt une personne qui s’engage et respecte sa parole. Toutefois, il m’est arrivé de vivre des périodes de doutes et d’indécisions, qui m’ont fait expérimenter ce que j’évoque plus haut.

Un jour, je fus confrontée à un manque d’engagement qui pouvait expliquer que l’argent jouait à cache cache avec moi !

A cette époque, j’avais pris rendez-vous avec une conseillère en Développement de l’Etre, pour une rencontre ponctuelle, sans avoir l’intention de m’engager plus avant. Puis j’ai pris conscience que je n’avais pas envie de la rencontrer à ce moment là. J’ai  donc annulé le rendez-vous plusieurs semaines avant la date fixée.
Je me rendis compte en échangeant pour annuler ce fameux rendez-vous, que, pour elle, dans ses règles de fonctionnement (que je ne connaissais pas),  cette première rencontre en enclenchait d’autres, régulières sur un an – ce que je n’avais absolument pas compris au départ. La notion « d’engagement » pour elle, était là, très forte et « flottait » déjà sur le premier rendez vous.

Je fus étonnée de sa très vive réaction.  Elle m’expliqua que le fait de prendre la décision de la rencontrer avait déjà enclenché des réactions dans l’Univers  – que le fait de me désister bouleversait ce qui s’était amorcé et créait un chaos dans mes champs d’énergie concernant les résultats matériels. Que c’était lié au processus comportemental et non au contenu de ce que j’annulais. Que cela pouvait aussi se répercuter dans d’autres domaines de ma vie, sans lien logique avec ce je décidais là.

Même si son comportement a engendré un rejet de ma part – je suis restée sur ma décision – cela m’a beaucoup fait réfléchir. Je pense, aujourd’hui, qu’elle voulait sincèrement m’aider.

Je suis « repartie dans ma vie » à la rencontre de souvenirs. Souvenirs de réussites, et de non réussites aussi bien personnels que professionnels. Et cet aspect de l’engagement profond, de tout l’être, était là, bien présent, dans ces diverses circonstances. Donc merci à cette dame à qui je pense ce soir et qui m’a donné envie d’écrire ces lignes.
Ou plus exactement, un livre m’est venu dans les mains et je l’ai ouvert sur ce merveilleux texte de Goethe. J’ai alors pensé à cette dame et à ce qu’elle m’avait dit. Ô combien exact !

Qu’en pensez-vous ? Quelle est votre expérience à ce sujet ?

Votre cadeau Sons audio

Votre cadeau Sons audio

Voulez-vous recevoir notre relaxation sonore : Bols tibétains et bol de Cristal ?
Votre email et cliquez sur je le veux

You have Successfully Subscribed!